La petite histoire du réveil matin

2 Déc 2019 | Réveil | 0 commentaires

Saviez-vous que Platon était un sacré bricolo ? Que le coucou chinois était en fait un dragon ? Ah, et vous ignorez tout du réveil à petits-pois, à tous les coups. Mais peut-être qu’un réveil matin à plumes, ça vous parle ? Pas davantage ? Alors, vous ne savez rien de cette pendule que vous fixez d’un œil torve chaque matin, avant même votre reflet dans le miroir. Voici donc de quoi changer à tout jamais votre regard sur cet objet (lien) : l’histoire du réveil matin !

Le soleil

À l’époque du paléolithique, nos ancêtres nomades vivaient au rythme du soleil, profitant qu’il se lève ou se couche pour faire pareil, les copieurs. Mais aussi, que voulez-vous donc faire dans le noir, à part rêvasser ? Mmmm ? Les jours de pluie ? Aussi ! Et les jours d’hiver ? Pareil ! Du temps de ce réveil astronomique, il faut avouer qu’on dormait son content. Niveau réveille-matin, a-t-on trouvé mieux ? Réponse à la fin de cet article.

Le coq

La sédentarisation des hommes du néolithique (8 000 avant J.-C.) permit à ce réveil à plumes de s’exclamer à 60 décibels sur le tas de fumier. Le coq serait-il une invention d’Arès ? Parce que figurez-vous que ce dieu passait ses nuits avec Aphrodite, sa maîtresse, en cachette de Vulcain. Pendant ce temps, Alectryon son ami, guettait l’apparition du soleil Hélios, qui risquait de cafter à son copain Vulcain. Mais une nuit, Alectryon s’endormit et Vulcain tomba furibond sur les deux amants. Après ça Arès, ce teigneux, se vengea sur Alectryon en le changeant en coq devant éternellement crier chaque matin qu’attention, le soleil arrive ! Qui veut être l’ami d’Arès ? Personne.

L’horloge à encens

Au 6e siècle avant J.-C., chez les Asiatiques, on se réveille au bateau dragon. Carrément ! Des bâtons d’encens sont placés horizontalement dans un réceptacle en forme de bateau à proue de dragon. On y pose perpendiculairement des fils de soie lestés de chaque côté par des billes d’acier. Lorsque l’encens se consume, il brûle le fil de soie qui laisse tomber sans façon les billes dans un récipient métallique. En plus, ça sent bon.

L’horloge hydraulique de Platon

Platon (428–348 av. J.-C.) de son côté préférait l’eau. Il avait mis au point un réveil hydraulique avec des récipients placés les uns au-dessus des autres. Celui du haut déversait son contenu dans celui d’en-dessous, qui se déversait plus bas, via un siphon, dans un récipient hermétique équipé d’un petit sifflet de bouilloire. Le vide d’air provoqué par l’arrivée brutale de l’eau créait un charmant gazouillis dans le sifflet. Car Platon, sous ses airs platoniques, était un poète.

Le guetteur

Le réveille-matin humain, vous voyez (merci maman !) mais le guetteur ? Nous sommes au 5e siècle, ce réveil matin ambulant passait dans les rues en sonnant du clairon pour annoncer l’heure de la prière. Car à l’époque, c’était l’Église qui organisait le temps en le découpant en tranche pour les prières.

La cloche

La cloche sonna définitivement le glas de la grasse matinée. D’ailleurs, le mot « clock », heure en anglais, vient du mot « cloche ». Au 5e et 6e siècle, les cloches, disséminées stratégiquement sur tout le territoire, étaient actionnées manuellement. La nuit, un binôme de moines s’en chargeait en essayant de rester éveillés. Ce n’était pas toujours efficace, d’où la chanson « Frère Jacques… ».

L’horloge mécanique

Les horloges mécaniques, apparues au 13e siècle, ne possédaient ni cadran, ni aiguilles. Elles avaient pour unique fonction de sonner approximativement toutes les heures, pour réveiller le sonneur de cloches. Au fur et à mesure, elles se montrent avec cadran sur les façades urbaines et dès le 14e siècle, affichent fièrement une aiguille. Au 18e siècle, arrive l’aiguille des minutes. Dès lors comptant les minutes, nous n’aurons plus une minute.

La chandelle horaire

La chandelle horaire fonctionne sur le même principe que le bateau dragon. C’est une bougie graduée dans laquelle est inséré un clou ou une bille d’acier. Quand la bougie fond, la bille tombe en tintant dans le récipient de sa base. Au 18e siècle, plus raffinée, elle se complète d’une chaînette qui relie le clou à une clochette.

Le réveil matin individuel

Antoine Redier dépose en 1857 le brevet d’invention du premier réveil matin. La révolution industrielle est en marche et avec elle les ouvriers qui désormais fonctionnent avec la précision des machines. Lorsque ce n’est pas l’alarme des usines, c’est le son strident du réveil Redier qui mènera ainsi au turbin la France d’en bas qui se lève tôt. Merci, ô capitalisme !

Les réveilleuses

Parallèlement, le guetteur est devenu une réveilleuse, mais arpente toujours, pour quelques sous, les rues sombres des villes à l’aube. D’une voix forte ou d’un coup de bâton sur la fenêtre, la réveilleuse fait sortir les travailleurs des Halles. Jusqu’au début du 20e siècle, les rues des faubourgs anglais résonnent aussi des toc-toc des knocker-upper. L’une d’elle était connue pour tirer des petits-pois à la sarbacane.

Tic-tac à cloche et quartz

Après le toc-toc, voilà le tic-tac. Le fameux réveil à deux cloches avec sa petite anse est alors fabriqué en série par ceux qui l’utiliseront afin d’être à l’heure pour en fabriquer. Vous suivez ? Puis voici le premier réveil à quartz, et sa diabolique précision, inventé par James F. Reynolds en 1933. Après, avec la miniaturisation, tout va très vite. Du radio-réveil des années 40, on passe au réveil-cafetière des années 50, pour arriver aujourd’hui jusqu’au simulateur d’aube (lien) avec son éclairage progressif qui imite le lever du soleil.

La boucle est bouclée ! Retour à la question : a-t-on trouvé mieux que le soleil ? Depuis cette époque lointaine où on se levait à l’instinct, pour ne pas dire en dépit du bon sens, nous les modernes, on se lève de manière perfectionnée. Rien à voir avec cet ancêtre hirsute qui bâillait devant sa grotte en se grattant la couenne. Vraiment rien à voir !

Top 3 des réveil-matins

Top 3 des réveils lumimeux

Archives

Vous aimerez aussi :

7 activités à faire le matin de bonne heure pour améliorer sa vie

7 activités à faire le matin de bonne heure pour améliorer sa vie

Se lever le matin est plus ou moins difficile pour les uns et les autres. En dehors du manque de sommeil, la difficulté à se lever découle souvent d’un état d’esprit. Se lever plus tôt pour faire des activités matinales, c’est maîtriser l’emploi de son temps de vie au...

Bien Débuter la Journée : Se Lever Plus Tôt pour Faire du Sport

Bien Débuter la Journée : Se Lever Plus Tôt pour Faire du Sport

Après votre journée de travail, vous n'avez pas le temps ou n'êtes pas motivé pour une activité sportive ? La solution : faire du sport le matin, à la fraîche. Les avantages ? Productivité accrue et concentration aiguisée pour la journée, en plus d'une meilleure forme...

Silence, le S. des saver du Miracle Morning

Silence, le S. des saver du Miracle Morning

Hal Elrod est l’auteur américain du Miracle Morning, livre de développement personnel, qui promeut une méthode pour augmenter son potentiel et vivre ses rêves. Pour Elrod, réussir sa vie, c’est d’abord réussir sa matinée. La technique, c’est d’envisager ses premières...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Partagez !

Quand on aime, on partage !